Billets Verts

« Box à lire » : 3 raisons de les adopter

Box-à-lire, boîtes à livres, micro-bibliothèques, bookboxes, nombre d’appellatifs pour ces nouvelles bibliothèques de quartier qui prennent de l’ampleur, aussi bien en France que chez nos amis européens. Le principe : des lieux d’échanges gratuits de livres. Une démarche culturelle, écologique et quasi philosophique !

Aujourd’hui, elles se multiplient, mais l’expérience commence à avoir de l’âge ! C’est en effet en 2001 que le « bookcrossing » nait aux États-Unis. A l’époque, l’initiative était de se « libérer » d’un livre, en le déposant n’importe où (bancs, commerces,…) pour laisser quelqu’un d’autre le récupérer. Ces livres étaient enregistrés à l’aide d’un numéro pour voir leur parcours, leur voyage. Certains ont ainsi « globetrotté » à travers plusieurs continents !

Parce qu’elles sont participatives et sociales

Le principe : vous donnez, vous prenez, vous gardez, vous échangez. Chacun y dépose ses pages, lues passionnément ou à peine feuilletées.
Ces « box-à-lire » permettent d’offrir une seconde vie à des ouvrages presque oubliés. Pour ma part, une âme généreuse m’a permis d’acquérir un livre sur la décoration contemporaine édition de 1976, une pépite rétro que je chérie à présent ! Pourquoi même, ne pas y laisser une petite note glissée à l’intérieur pour son futur acquéreur ?

Parce qu’elles sont philosophiques

Ce sont des boites culturelles, littéraires, où le passant glane avec curiosité ses prochaines lectures. Chacun vit la Boite à lire du quartier comme bon lui semble. Certains, habitués, y flânent longuement, sur les pavés urbains ou résidentiels, à la découverte quasi quotidienne de nouvelles pages inspirantes. D’autres, y passeront occasionnellement, presque timidement et secrètement au détour de leur parcours. C’est le ré-apprentissage de l’échange désintéressé, non mercantile.

Parce qu’elles sont écologiques

Un livre a été produit, édité, vendu. On ne le jette plus dans la poubelle qui convient, il suit simplement son chemin pour sa deuxième, troisième, onzième vie ! C’est aussi un lieu de recyclage « urbain » comme certaines initiatives nous le prouvent.

Quelques inspirations de « Box à lire »

Villes, associations ou mêmes particuliers au coin de la rue, les boites à lire sont également des lieux d’expressions artistiques, liant la culture à une forme quasi de street art :

Vous êtes prêts ? Trouvez une boite à lire prés de chez vous ou construisez-en une !
Site officiel Boite-a-lire.com : géolocalisation des boites à lire enregistrées par les communes, idées de construction…

Labelloutre

Roxane, dite "Labelloutre". Blogueuse engagée, elle sort sa plume et s'amuse sur des sujets verts et variés. Sensible aux questions de consommation alternative, elle prête sans hésitation, ses méninges de mustélidé enthousiaste et passionnée pour participer à cette marche eco-pédagogique !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *