Un hôtel à insectes dans son jardin ? - Les Eco-Pédagogues
Billets Verts

Un hôtel à insectes dans son jardin ?

On a installé le nichoir pour nos petits oiseaux printaniers. On s’y plait à les regarder vivre et se satisfaire de voir le mangeoire à graines vide ! Parfois même, certains plus aventureux ont osé une micro-ruche expérimentale au fond du jardin. Pourtant, il y a ces petits oubliés du jardin, multiples pattes, parfois des ailes, parfois cachés sous des carapaces peut amicales. Ils sont essentiels à notre écosystéme et surtout à cette riche vie dans nos jardins !

KEZaKO ?

L’hôtel à insectes porte son nom par la multiplicité des insectes qu’il héberge. C’est un dispositif reconnu qui facilite en hiver la survie d’insectes et d’araignées essentielles dans nos écosystèmes. L’été, cette auberge particulière favorise la ponte de nos abeilles.

Pourquoi construire un hôtel à insectes ?

« Un grand nombre d’insectes travaillent dans l’ombre. Certains sont des pollinisateurs indispensables à la fécondation des végétaux, d’autres permettent le recyclage de la matière organique. On ne supporte pas les mouches domestiques et encore moins leurs asticots. Mais sans ces insectes qui contribuent à nettoyer par exemple étables et bergeries, nous croulerions sous les déchets ! » (Source : Philippe Bérenger-Lévêque – Jardins-de-France)

Être acteur et préserver la biodiversité

Dans nos sociétés « propres », nous avons l’habitude de tondre à ras nos gazons et d’y planter de jolies plantes ornementales façon maison royale. Cependant, ces beaux jardins suppriment les refuges pour les insectes et détruisent toute une biodiversité locale.
Nous râlons sur la déforestation en Amazonie, mais nous avons également notre part une fois passé notre portail…
Ainsi, l’hôtel à insectes nous permet, grâce à notre petit lopin de terre de favoriser la biodiversité locale en conservant une régulation naturelle.

Lutter contre les parasites et assurer la pollinisation

Les insectes qui trouveront refuge dans ces hôtels seront appelés « insectes auxiliaires ». Véritables prédateurs et pollinisateurs professionnels, on y entend ces petites bêtes précieuses pour un jardinage naturel : coccinelles, verres de terre, bourdons, guêpes, papillons, perce-oreilles… Ces derniers permettent de lutter contre les parasites des plantes

En construisant un hôtel à insectes, pas besoin de faire de la communication sur votre établissement ou de payer vos clients pour venir ! Ils seront attirés d’eux même par ces nouveaux abris. Pour la pension complète, ils auront besoin d’un coin un peu sauvage où les mauvaises herbes trouvent leur place.

Faire plaisir à la famille
Qu’on soit petit ou grand, l’extase face à la Nature est universel. Regarder les hôtes vivent, la communauté grandir est aussi un éveil pédagogique pour toute la famille.
Si vous le fabriquez vous même, vous avez en prime un joli week-end bricolage et recup’ en perspective 😉

En acheter ou en fabriquer ?

Selon vos prétentions, vous pouvez trouver des hôtels à insectes dans le commerce allant de 35 à 450e. Oui, tout dépend de vos prétentions ! Façon petite guesthouse intimiste ou palace des régions côtières !

Vous pouvez également le fabriquer vous même si vous avez l’âme bricoleuse.
Une idée de la construction ci-dessous. Vous trouverez également pléthore de tutoriels avec du bois de récupération, des palettes…

Bon bricolage !

Des liens utiles :
http://www.terrevivante.org/237-construire-un-hotel-a-inscetes.htm

Labelloutre

Roxane, dite "Labelloutre". Blogueuse engagée, elle sort sa plume et s'amuse sur des sujets verts et variés. Sensible aux questions de consommation alternative, elle prête sans hésitation, ses méninges de mustélidé enthousiaste et passionnée pour participer à cette marche eco-pédagogique !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *